Actualité

Certificat CléA: entre opportunité professionnelle et charge supplémentaire

publié le mar, 14/04/2020 - 09:30

Depuis le début de l’année, TransitionsPro PACA a une corde supplémentaire à son arc avec la mission « certificat CléA ». Décryptage.

« J’ai de l’expérience, je connais mon métier mais je n’ai aucun diplôme ! ». Derrière cet aveu se cache une difficulté que connaissent beaucoup de Français aujourd’hui. Car même si ne pas avoir de diplôme ne signifie pas « ne rien savoir », et encore moins « ne rien savoir faire », cela peut tout de même apparaître comme un frein pour évoluer professionnellement ou pour (re)trouver un emploi. Et c’est précisément pour cela que le certificat CléA a été créé: destiné aux salariés et aux demandeurs d’emploi, il permet de reconnaître officiellement la valeur professionnelle de son titulaire. Pour l’obtenir, il faut valider ses compétences dans 7 domaines*. Une première évaluation est donc réalisée afin de situer le niveau de la personne et, éventuellement, lui proposer des modules de formation. Une fois que les compétences sont validées dans les 7 domaines, le dossier passe alors devant un jury. C’est lui qui attribue le certificat.

Depuis le début de l’année, le réseau des ATP (associations de transitions professionnelles) est en charge de l’organisation des jurys paritaires de validation des CléA. « On estime que PACA est la deuxième région de France pour le nombre de personnes concernées par CléA », détaille Gérard Goron, directeur général de TransitonsPro PACA. « Nous avons donc organisé un jury dès le mois de mars et nous apprêtons à organiser la session d’avril, à distance. Nous commençons aussi à préparer le retour à la normale: nous savons que nous aurons un fort afflux de dossiers à gérer au début de l’été ». A noter enfin que, outre l’organisation et la mise en place des jurys, TransitionsPro doit également assurer la promotion du certificat lui-même.

Une « double mission » qui est venue se greffer à la feuille de route initiale de la structure. Et si le certificat CléA est entièrement gratuit pour celui qui le passe, il a inévitablement un coût pour TranstionsPro. C’est la raison pour laquelle, l’association négocie d’ores et déjà son prochain taux de « COM ». Un acronyme qui signifie « convention d’objectif et de moyens » et qui détermine, via un pourcentage, le budget de la structure. Or ce pourcentage, qui est actuellement de 10,5%, a été établi en juillet 2019, soit six mois avant l’ajout de la mission CléA. D’où les négociations actuelles, qui s’appuient notamment sur le fait que l’organisation des jurys correspond à quasiment 1 équivalent temps plein (0,8 exactement). « C’est pourquoi nous demandons donc que ce volet apparaisse sur une ligne à part, indépendante du taux de COM », confie René Ancelin, président de TransitionsPro PACA. Sans quoi, l’association pourrait bien manquer à sa mission de promotion de la certification CléA … «  Nous avons de l’expérience, nous connaissons notre métier mais nous n’avons pas assez de budget ! ».

 

* Les 7 domaines de compétences sont: savoir s’exprimer et lire en français, calculer, utiliser un ordinateur, respecter des règles et travailler en équipe, travailler seul, avoir l’envie d’apprendre, et enfin maîtriser les règles de base liée à l’hygiène, la sécurité et l’environnement.

Mardi 14 avril 2020