Actualité

Gérard Goron : « Transitions Pro PACA a retrouvé son rythme de croisière »

publié le mer, 15/07/2020 - 10:15

Rencontre avec Gérard Goron, directeur général de Transitions Pro PACA. Pour l’organisme, le mois de juillet est synonyme de retour à la normale…

Où en est-on aujourd’hui et comment sont gérées les activités ?

« Nous retrouvons enfin notre rythme de croisière ! Nous avons d’abord procédé à une reprise progressive et, depuis le 6 juillet, tout le monde est à nouveau sur le pont. Nous serons également en mesure de réouvrir l’accueil physique le 15 juillet. Évidemment, tout ne sera pas exactement comme avant et nous nous appliquerons au respect de toutes les mesures barrières. Concrètement, cela signifie qu’il n’y aura pas plus de deux personnes à la fois au niveau de l’accueil physique, dans nos locaux, où des plexiglass de protection ont été installés. »

Comment se présente cette reprise ?

« La période que nous venons de traverser a été propice à la temporisation… Beaucoup de personnes se sont mises entre parenthèses. Mais aujourd’hui on sent une réelle attente et on anticipe donc à une reprise assez forte. Car même s’il y a eu une nette diminution des demandes sur les deux dernières commissions PTP (Projet de Transition Professionnelle), due notamment aux incertitudes en termes d’organisation des formations, on sait que le report sur septembre va être très fort. Il en est de même pour les commissions « Cléa » (Certificat de connaissances et de compétences professionnelles) et « démissionnaires », pour lesquelles la demande est toujours assez soutenue. »

Toutes les formations prévues ont-elles pu avoir lieu ?

« La plupart des organismes sont parvenus à maintenir leurs formations, notamment grâce aux visioconférences. Pour les autres (environ 20%), des dérogations ont été mises en place afin qu’il n’y ait pas d’interruption de la mise en charge, à condition de redémarrer au plus tard le 1er août. »

Vous évoquez une reprise assez forte… quelle visibilité avez-vous ?

« Beaucoup de demandes sont déjà dans le système, en cours de construction. Le distanciel nous permet en effet d’avoir une visibilité sur les demandes de financement, dès leur point de départ. Nous pouvons ainsi anticiper afin de mieux gérer le flux. C’est ce qui nous donne envie de poursuivre la digitalisation de nos services, dont Transitions Pro PACA est d’ailleurs le fer de lance dans le réseau. Même si, bien sûr, nous veillons à ce que les personnes qui n’ont pas accès à ce type d’outils ne soient pas exclues.

« On se doit en effet d’accélérer dans ce domaine : confinement ou pas, on est encore loin du compte. Ne serait-ce qu’en matière de téléphone… Aujourd’hui, nous sommes encore tributaires des lignes classiques et nous devons donc rapidement passer aux communications par IP. Nous serions plus et mieux préparés en cas de nouvelle période de confinement… même si, bien évidemment, ce n’est pas du tout souhaitable ! »

Outre la digitalisation croissante, on note également une nouveauté…

« La nouveauté, c’est que, depuis le 15 juin, nous finançons à nouveau le dispositif VAE (Validation des Acquis de l’Expérience), de manière forfaitaire, à concurrence de 2000 euros. Il faut souligner que la procédure a été simplifiée afin qu’un maximum de financeurs puissent s’en emparer. C’est une bonne nouvelle et même si on n’a pas de visibilité au-delà du 31 décembre, on espère fortement que cela sera prolongé puisque l’articulation PTP / VAE pourrait fonctionner très bien. »

Justement, au-delà du 31 décembre 2020, avez-vous de la visibilité ?

« Si la dotation 2020 est figée, on ne cache pas notre inquiétude pour 2021… Nous devons donc, plus que jamais, continuer à démontrer que le réseau des ATPro a un rôle majeur à jouer dans la relance. Nous continuons de travailler à la mutualisation de nos outils. Un gros travail a déjà été effectué pour harmoniser l’existant et nous comptons poursuivre dans ce sens afin d’avoir un système identique à l’échelle des 18 Transitions Pro régionales (Mayotte comprise), le tout coordonné par CERTIF Pro et sous l’égide de France Compétences qui prend progressivement la main. C’est un élément très structurant pour notre réseau. »

Enfin, quels sont les projets de Transitions Pro PACA ?

« Il reste à développer tout ce que nous n’avons pas pu faire depuis mi-mars, à commencer par le suivi de la mise en œuvre du CEP. Une convention de partenariat avec le nouvel opérateur devrait d’ailleurs être finalisée dans le courant de l’été. Nous avons l’ambition d’être la cheville ouvrière en matière de développement des formations, en trouvant des nouveaux partenariats, et en favorisant le développement de nouvelles pédagogies. Nous souhaitons également avancer sur le sujet de l’individualisation des parcours et, pourquoi pas, remettre en route nos audits dans la mesure où nous sommes tenus de vérifier la qualité des formations que nous finançons. »

Mercredi 15 juillet 2020