Actualité

Reconversion professionnelle : un actif sur deux est concerné !

publié le dim, 14/03/2021 - 09:50

Près d’un actif sur deux (47% exactement) envisage de se reconvertir ou est en train de le faire.

De plus en plus d'actifs souhaitent se reconvertir

Parmi les nombreux enseignements que l’on peut tirer de la 2e édition du « Baromètre de la formation et de l’emploi » (réalisé par Centre Inffo en partenariat avec l’institut CSA), la progression de la reconversion prend une ampleur inédite. Un actif sur cinq est d’ores et déjà en train de le faire. Une proportion qui atteint 30% chez les travailleurs indépendants, 34% chez les 18-24 ans et jusqu’à 35% pour les personnes sans emploi !

A chacun sa raison de se reconvertir

Selon l’étude, les reconversions professionnelles sont motivées « d’abord et avant tout par une volonté de se rapprocher de ses valeurs et de vivre davantage de ses passions (86%) ».  Cette évolution des comportements s’accompagne d’une accélération de l’évolution des métiers et des compétences.

Toujours selon le baromètre de Centre Inffo, le nombre de personnes déclarant que leur métier évolue « très vite » a augmenté de 9 points en un an (passant de 33% à 42%). Dans cette optique, un actif sur deux pense que, même s’il continue à faire le même métier, il ne le fera pas forcément de la même manière (48%, contre 42% il y a un an). Ainsi, un actif sur deux (49%) pense « changer d’emploi à plus ou moins long terme (49%) » et un sur trois (33%) estime que cela se fera « dans les deux ans à venir ». Cette tendance forte démontre, une nouvelle fois, l’importance de la formation continue dans le parcours professionnel des actifs.

Une étude plus actuelle que jamais

Cette étude, réalisée au mois de janvier 2021 auprès de 1600 personnes en activité, s’inscrit dans la continuité du lancement, à la même période, des "Transitions Collectives". Ce dispositif de reconversion, officialisé par le Ministère du travail à la fin du mois de janvier, permet à des salariés dont l'emploi est fragilisé de se positionner sur une formation ciblant un métier « porteur ». Véritable mécanisme anti-chômage, "Transitions Collectives" est financé par l’État, à hauteur de 500 millions d’euros au niveau national, dont 33 millions en Région PACA.

Toujours au niveau régional, on estime que le dispositif permettra de financer la reconversion de 5000 personnes (rémunération maintenue et formation financée). La prise en charge par l’État varie en effet en fonction de l’effectif de l’entreprise de départ : 100 % du coût (rémunération et formation) quand l’effectif est inférieur à 300 salariés ; 75% de ce coût quand l’effectif est compris entre 301 et 1000 salariés ; 40% au-delà de 1000 salariés. Ce dispositif mobilise de nombreux acteurs, dont les associations régionales « Transitions Pro » (ex-Fongecif), en tant que financeur des dossiers des salariés concernés, mais également en tant qu’animateur des acteurs concernés.

L'entourage : gage d'une reconversion réussie 

Le Baromètre de Centre Inffo rappelle enfin que, dans ces parcours de reconversion, 62% des personnes sont « accompagnées ou conseillées ». Ces dernières se révèlent d’ailleurs « satisfaites » par cette prestation (à hauteur de 71%, dont 21% se disent même « très satisfaites »). C’est précisément dans cette optique que Transitions Pro Paca s’engage auprès des opérateurs du CEP (Conseil en Évolution Professionnelle) : l’objectif est en effet de sécuriser les parcours en orientant le public, de manière individuelle, personnalisée et gratuite, vers le dispositif le plus adapté à ses besoins.

TPRO-PACA-RSP-2020-POST-1080x1080px-BAROMETRE-FORMATION-min

Vendredi 12 mars 2021