Actualité

Transitions Pro Paca ou le changement dans la continuité

publié le mer, 29/01/2020 - 19:08

Le 1er janvier 2020, le « Fongecif PACA » est devenu « Transitions Pro PACA ».

Quelques semaines après cette transformation, le directeur général de la future structure a répondu à nos questions. Et, premier élément à la fois rassurant et stabilisant, c’est bien Gérard Goron, l’ancien directeur général, qui est aux commandes. Car il est en effet important de rassurer les bénéficiaires sur de nombreux points, à commencer par la continuité des Conseils en Évolution Professionnelle (CEP) déjà débutés. « Toutes celles et ceux qui ont commencé un parcours d’accompagnement avec nous, continuent à en bénéficier avec le nouvel opérateur: un numéro a été mis en place et une synthèse de ce qui a déjà été réalisé est disponible dans les espaces personnels de chacun. Rien n’est perdu et ce qui a été fait ne devra pas être refait. »

Qui assure désormais le CEP?

« Ce n’est plus nous. Autrement dit, Transitions Pro ne fait pas de CEP. En PACA, l’appel d’offres du gouvernement a été remporté par un consortium piloté par le CIBC Alpes (Centre Inter-institutionnel de Bilans de Compétences) en association avec les chambres consulaires. Cet opérateur devrait sans doute annoncer son nouveau nom assez rapidement. On sait d’ores et déjà qu’il y aura 37 conseillers en PACA, afin de mailler l’ensemble du territoire. »

Quelle est la nouvelle mission majeure de Transitions Pro Paca?

« C’est le CPF-PTP. CPF pour "Compte Personnel de Formation" et PTP pour "Projet de Transition Professionnelle". Le CPF-PTP remplace le CIF depuis le 1er janvier 2019 et il faisait partie des missions du Fongecif PACA. Il permet aux salariés, s’ouvrant des droits, de suivre une formation certifiante pour changer de métier ou de profession. Cette formation peut être réalisée sur le temps de travail ou en dehors du temps de travail; sachant que le salaire et les frais pédagogiques peuvent être pris en charge sous certaines conditions. »

Le CPF-PTP a-t-il évolué depuis le 1er janvier?

« Non. La présentation des dossiers de projet de transition professionnelle est identique, avec les mêmes critères, les mêmes conditions, les mêmes délais, les mêmes priorités… Les conditions évolueront peut-être dans le temps mais, dans l’immédiat, rien ne bouge. L’enveloppe budgétaire, d’environ 32 millions d’euros en PACA, est d’ailleurs quasiment la même qu’en 2019. En revanche, il est important de préciser que Transitions Pro finance uniquement le CPF PTP; il ne prend donc pas en charge les formations issues du dispositif démissionnaire. »

Le dispositif démissionnaire, c’est précisément l’autre nouveauté…

« Transitions Pro est en effet chargé d’apprécier le "caractère réel et sérieux" des candidats à ce dispositif, ce qui peut ensuite donner droit à la prise en charge d’une formation. Si c’est le cas, ces formations pourront être financées par Pole Emploi, le Conseil régional, un OPCA… »

Enfin, concrètement et physiquement, à quoi ressemblera Transitions Pro Paca depuis le 1er janvier?

« Nous sommes toujours présents physiquement à Marseille et Gap. Puis, progressivement, nous le serons sur d’autre territoires (à Toulon, Nice et Avignon). Un nouveau site Internet a été mis en ligne avec, bien sûr, la reconduction des espaces personnels. Il n’est donc pas nécessaire d’en créer de nouveaux. Enfin, toutes les personnes souhaitant se connecter au site du Fongecif PACA sont automatiquement dirigées vers le nouveau portail ».

Mercredi 29 janvier 2020