Quand une préparatrice en pharmacie crée sa boite en conciergerie, c’est forcément une longue histoire. Découvrez le témoignage de Christelle, préparatrice en pharmacie devenue cheffe d’entreprise, un parcours plein de dynamisme.

De l’idée au projet : un travail de longue haleine

Christelle était préparatrice en pharmacie mais ne se retrouvait plus dans cet emploi. Adepte de la montagne, elle a fait le constat que personne n’était là pour accueillir les vacanciers et s’occuper des biens des propriétaires. Elle a donc eu l’idée de faciliter la vie des propriétaires et des locataires en proposant une conciergerie dans les stations de Risoul et de Vars.

Ce projet n’est pas né d’un coup de tête mais d’une longue réflexion et de démarches concrètes pour s’assurer de la faisabilité de cette création d’activité. Ainsi, Christelle a d’abord analysé le marché en s’appuyant sur l’office du tourisme des villages visés, puis en établissant un prévisionnel avec un expert-comptable et se faisant référencer en élaborant un site internet.

Se faire accompagner pour optimiser ses chances de réussir

Comment se lancer dans cette aventure sans prendre de risques ? Christelle a bénéficié d’un accompagnement par un conseiller en évolution professionnel basé dans son bassin de prédilection. Celui-ci a analysé avec elle l’ensemble des données et ils ont co-construit un plan d’action. La solution était le dispositif démissionnaire. Il s’agit, pour les personnes justifiant au moins de 5 ans d’activité salariée de droit privée sans interruption, de faire valoir auprès d’une Commission Interprofessionnelle Régionale un projet de reconversion. La commission a cru en elle et lui a délivré une attestation justifiant du caractère réel et sérieux de son projet. Christelle a pu démissionner avec sérénité car Pôle Emploi pouvait lui verser une allocation retour à l’emploi.

Il s’est passé 3 ans entre son constat d’origine et le démarrage de son activité : aujourd’hui Christelle est reconnue sur l’ensemble du territoire alpin. Sa stratégie commerciale et la qualité de ses prestations lui apportent une clientèle grandissante, elle a même embauché du personnel. Elle a diversifié son offre de service et élargi sa zone géographique jusque dans les Vosges ! Elle n’aura eu besoin de l’ARE que pendant 3 mois.

Le conseil de Christelle

 C’est une belle aventure, dure, mais il faut tenter. Le travail et la motivation sont la clef, je ne suis pas partie à l’aveuglette. Je remercie mon conseiller en évolution professionnelle pour son soutien et son écoute.

Si vous aussi, comme Christelle, souhaitez être accompagnés dans votre reconversion, n’hésitez pas à faire appel au Conseil en Evolution Professionnelle ou à vous inscrire sur notre site et suivre l’un de nos Ateliers Visio !

© Copyright - Transitions Pro PACA - Site réalisé par Winsiders