Sarah aime s’occuper des enfants, titulaire d’un CAP petite enfance elle est aide-auxiliaire en maternelle. Elle souhaite progresser dans cette voie et monter les échelons. Pour cela il lui faudrait obtenir un diplôme d’état d’auxiliaire puériculture.

Trouver le bon dispositif

Sarah s’est renseignée sur les différentes façons de se former tout en gardant un revenu et a constaté que le Conseil Régional finançait cette formation. Comme son employeur ne voulait pas signer une rupture conventionnelle, elle s’est engagée dans une démarche d’accompagnement avec un conseiller en évolution professionnelle afin de bénéficier du dispositif démissionnaire.

Comme elle connaissait déjà le fonctionnement et la réglementation des crèches, les écoles maternelles ainsi que les missions de l’auxiliaire de puériculture, il lui a été facile de convaincre la Commission Paritaire du bien-fondé de passer un diplôme complémentaire.

Réunir des acteurs autour de son projet

Rémunérée par Pôle Emploi, Sarah a été admise en formation, financée par le Conseil Régional, et vient juste d’obtenir son diplôme. Pas de répit pour elle ! Sarah est déjà prête à travailler dans une crèche ou en hôpital, ses stages et son expérience passée lui ont permis de se créer un réseau professionnel.

Le conseil de Sarah

avant de vous engager, vérifiez bien vos ouvertures de droit avec Pôle Emploi et les conditions de versement de l’allocation ! 

© Copyright - Transitions Pro PACA - Site réalisé par Winsiders